Priorité clé : Enfants et familles réunis

Enjeux

Au 23 janvier 2018 :

Progrès réalisés depuis 2015

En date de juin 2019 :

Voix

« La loi fédérale sur la protection des enfants autochtones a la possibilité d'enchâsser notre droit de prendre soin de nos enfants d'une manière qui est conforme à nos traditions et valeurs culturelles. »

Alvin Fiddler, grand chef de la Nation nishnawbeaski, Ontario

« J'ai été élevée à l'écart de ma communauté, ma culture, ma langue et mon territoire à cause des lacunes et des obstacles systémiques du système de protection de l'enfance provincial. Ce même système n'a pas su tenir compte de la réalité des Premières Nations et a refusé à ma Première Nation le droit de me ramener chez moi. Je souhaite que ce projet de loi reconnaisse nos lois traditionnelles et soit à l'écoute des jeunes autochtones qui sont passés dans le système ou qui y sont encore. J'espère que le projet de loi entraînera la fin de pratiques et de systèmes qui perpétue le colonialisme et le génocide culturel et qui permettra plutôt à des jeunes comme moi, mes frères et sœurs de foyer d'accueil et mes camarades de grandir dans leur communauté et sur leurs terres, fiers d'apprendre leur culture et leur langue »

Ashley Bach, membre de la Première Nation Mishkeegogamang et membre du Oshkaatisak (All Young Peoples') Council de la Nation nishnawbeaski, Ontario

La voie à suivre

Liens connexes

Date de modification :