Programme pour la prévention de la violence familiale : Appel de propositions 2019-2020 pour les organisations hors réserve

L'appel de propositions pour des projets en 2019-2020 de prévention de la violence familiale pour les organisations se trouvant à l'extérieur des réserves est maintenant fermé. La date limite pour soumettre une proposition était le vendredi 8 mars 2019, à 23 h 59 (heure de l'Est).

Sur cette page

À propos de l'appel de propositions

Le Programme pour la prévention de la violence familiale (PPVF) soutient le fonctionnement quotidien de refuges à l'intérieur des réserves et finance des projets communautaires visant à prévenir la violence familiale tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des réserves.

Thèmes priorisés pour 2019-2020

  • sensibilisation des jeunes Autochtones à la prévention de la violence familiale;
  • habilitation des femmes et des filles autochtones afin de diminuer leur vulnérabilité à la violence;
  • vulnérabilité à la violence associée à la transition entre des milieux de vie dans les réserves et à l'extérieur des réserves;
  • mobilisation des hommes et des garçons autochtones pour contrer la violence familiale;
  • traite de personnes et exploitation sexuelle;
  • évaluation des besoins en prévention et protection contre la violence familiale;
  • services adaptés et gestion de cas pour les victimes de violence familiale.

Critères de sélection

Les demandes devront contenir les éléments suivants :

  • le public cible (par exemple, femmes, hommes, enfants ou familles) et nombre visé ou niveau de participation communautaire;
  • un besoin précis (par exemple, lutter contre la violence dans les communautés à risque élevé, barrières ou défis de la communauté) et le thème prioritaire;
  • la méthode de prestation (par exemple, séminaire, cercle de guérison, camp culturel);
  • l'accent mis sur la création de partenariats et les ressources additionnelles :
    • identifier les partenaires potentiels (par exemple, gouvernements fédéral et provincial, les administrations municipales ou communautaires, les communautés et les organisations non gouvernementales) et inclure les lettres confirmant ces partenariats;
    • préciser le rôle que jouent les partenaires dans la demande;
  • les résultats attendus (par exemple, programmation intégrée et adaptée à la culture, sensibilisation accrue de la communauté à la violence familiale, réduction des comportements violents);
  • les liens avec la planification communautaire, les objectifs ou les besoins cernés;
  • s'il y a lieu, une indication si le projet soumis est une pratique exemplaire durable qui pourrait être transmise et adaptée à un autre milieu.

Questions financières à considérer

  • Le montant maximum de financement admissible par proposition est limité à 50 000 $.
  • Les coûts administratifs généraux, comme les dépenses pour les fournitures, l'équipement informatique, la location d'un local, et autres, ne peuvent excéder 15 % du montant total approuvé.
  • Toutes les dépenses du projet de prévention doivent être engagées d'ici la date d'achèvement du projet, telles qu'établies dans la proposition de projet approuvée. Par exemple, les salaires ne peuvent être versés que pendant la durée du projet et ne peuvent pas servir pour des postes permanents.
  • Les coûts permanents, comme les coûts de traitements ou de services de counseling, doivent être engagés avant la date d'achèvement du projet. Toutefois, le bénéficiaire du financement peut diriger les clients vers d'autres services.
  • Les demandeurs devront soumettre les lettres de confirmation des partenariats pour les contributions en argent ou en nature à leur projet avec la demande :
    • Les contributions en nature consistent en tous biens ou services non monétaires fournis par une partie intéressée sans qu'un traitement de faveur soit attendu en retour.

Pour qu'une proposition soit approuvée :

Pour tout projet approuvé, le bénéficiaire de financement devra produire un rapport annuel sur les refuges et les projets de prévention de la violence familiale Format PDF (183 Ko, 5 pages)

Qui peut présenter une demande?

La priorité sera accordée aux organisations, associations et sociétés autochtones dont la prévention de la violence familiale fait partie de leur mandat ou qui se sont associées à ces organisations.

Les organisations se trouvant à l'extérieur des réserves qui fournissent des programmes ou des services aux membres des Premières Nations, aux Inuit ou aux personnes, familles ou communautés métisses peuvent présenter une demande. Les projets peuvent viser les populations à l'intérieur ou à l'extérieur des réserves.

Les organisations situées à l'intérieur d'une réserve qui desservent principalement les personnes à l'extérieur des réserves seront aussi considérées.

Les organisations dont le mandat est de rejoindre des personnes marginalisées plus à risque de la violence familiale pourront aussi faire partie des organisations priorisées.

Dates limites

La date limite pour présenter une proposition était le vendredi 8 mars 2019, à 23 h 59 (heure de l'Est).

Les projets devront être menés à terme le 31 mars 2020.

Comment présenter une demande?

  1. Consulter les modalités du programme PPVF.
  2. Revoir les critères de cette page.
  3. Rédiger une lettre d'accompagnement décrivant brièvement :
    • le mandat de votre organisation;
    • comment le projet proposé répond aux critères de cet appel.
  4. Lire les instructions et compléter le formulaire de proposition de projet de prévention du Programme de prévention de la violence familiale 2019-2020. Format PDF (161 Ko, 2 pages)
  5. L'ensemble des documents, pièces jointes comprises, ne doit pas dépasser 10 pages format lettre.
  6. Acheminer votre proposition par courriel à : aadnc.ppvf-fvpp.aandc@canada.ca.

Seules les propositions soumises électroniquement seront prises en compte.

Le formulaire de demande peut ne pas s'ouvrir avec certains navigateurs Web. Lorsque vous accédez à un fichier PDF, nous recommandons de :

Date de modification :