Progrès relatifs aux investissements dans l’éducation de la maternelle au secondaire

En 2016, le gouvernement du Canada a investi un montant sans précédent de 2,6 milliards de dollars sur 5 ans, au-delà du financement existant, pour améliorer l'éducation primaire et secondaire dans les réserves. Ces investissements appuient le contrôle par les Premières Nations de leur éducation et aident à faire en sorte que les élèves qui vivent dans les réserves reçoivent une éducation de qualité.

Services aux Autochtones Canada (SAC) verse des fonds aux Premières Nations pour 107 000 élèves admissibles qui vivent habituellement dans les réserves, qui sont âgés de 4 à 21 ans et qui sont inscrits à un programme d'enseignement primaire ou secondaire admissible et qui y participent.

Ce nouveau financement prévu dans le Budget de 2016 comprend les montants suivants :

  • 824,1 millions de dollars pour mettre en œuvre la transformation de l'éducation des Premières Nations;
  • 747,6 millions de dollars pour répondre à des besoins de financement immédiats et pour tenir compte de la croissance des programmes;
  • 577,5 millions de dollars pour appuyer les élèves ayant des besoins particuliers;
  • 275 millions de dollars pour appuyer les programmes de langue et de culture des Premières Nations;
  • 100 millions de dollars pour appuyer l'alphabétisation et l'enseignement du calcul;
  • 37,5 millions de dollars pour appuyer l'innovation, la recherche, la mesure et l'évaluation;
  • 30 millions de dollars pour appuyer les partenariats avec les Premières Nations au titre de l'Initiative de la Famille Martin dans le but d'augmenter les taux d'alphabétisation.

Total des investissements dans l'éducation de la maternelle au secondaire dans les réserves

Description de l'ensemble des investissements annuels dans l'éducation de la maternelle au secondaire

Ce graphique linéaire montre les investissements annuels totaux dans l'éducation des Premières Nations de la maternelle au secondaire, et plus particulièrement les dépenses réelles de 2014-2015 à 2017-2018 et les dépenses prévues de 2018-2019 à 2020‑2021.

Le budget de 2016 prévoyait un nouveau financement additionnel de 2,6 milliards de dollars sur 5 ans, ce qui représente une augmentation de 37 % d'ici 2021.

Le graphique linéaire montre :

  • un investissement annuel d'environ 1,4 milliard de dollars en 2014-2015;
  • un investissement annuel d'environ 1,46 milliard de dollars en 2015-2016;
  • un investissement annuel d'environ 1,8 milliard de dollars en 2016-2017;
  • un investissement annuel d'environ 1,9 milliard de dollars en 2017-2018;
  • des dépenses prévues d'environ 1,9 milliard de dollars en 2018-2019;
  • des dépenses prévues d'environ 2 milliards de dollars en 2019-2020;
  • des dépenses prévues d'environ 2 milliards de dollars en 2020-2021.

Le nouveau financement soutient :

  • les langues et la culture;
  • l'alphabétisation et le calcul;
  • l'enseignement destiné aux enfants avec des besoins particuliers;
  • le matériel et les fournitures scolaires;
  • les locaux et le transport;
  • l'informatique;
  • la rémunération du personnel enseignant.

Les données de 2014-2015 à 2017-2018 proviennent des Comptes publics, alors que celles de 2018-2019 à 2020-2021 proviennent du Plan ministériel 2018-2019.

Quelques résultats des investissements prévus dans le Budget de 2016

Création du nouveau système scolaire des Premières Nations du Manitoba

Ce premier système scolaire du genre a été créé en juin 2017 grâce aux efforts déployés par les Premières Nations du Manitoba pour mieux répondre aux besoins des élèves des Premières Nations. Le système scolaire des Premières Nations du Manitoba offre des services d'éducation et de soutien de grande qualité et adaptés à la culture à 10 écoles, ce qui représente 1 800 élèves. L'objectif est d'améliorer la qualité et la pertinence de l'éducation, des normes et des résultats scolaires, y compris les taux de persévérance, d'achèvement et d'obtention de diplôme.

En seulement 18 mois, le système scolaire des Premières Nations du Manitoba a été en mesure d'améliorer sa capacité à offrir efficacement des programmes d'éducation, notamment :

  • une augmentation du personnel et amélioration de la formation, de l'embauche et du maintien en poste des enseignants;
  • une amélioration des services de soutien, des ressources documentaires et de l'aide offerte aux élèves à des fins d'alphabétisation et d'enseignement du calcul;
  • du matériel d'apprentissage sur le terrain;
  • un plus grand engagement de la part des parents et de la communauté.
 

Création du nouveau système scolaire cri de Maskawacîs

Ce nouveau système scolaire, dirigé par la Commission scolaire de Maskawacîs, a été créé en juillet 2018 afin d'offrir des programmes d'éducation et de soutien améliorés à 3 184 élèves. Son objectif est de veiller à ce que chaque enfant de Maskawacîs reçoive la même éducation de qualité dans chacune des 11 écoles des réserves. Il offre aux élèves, aux enseignants et à la communauté un environnement d'apprentissage et d'enseignement culturellement dynamique axé sur les Cris.

En seulement 6 mois, le système scolaire cri de Maskawacîs a pu améliorer sa capacité à offrir efficacement des programmes d'éducation, notamment :

  • un programme d'études cri;
  • un meilleur maintien en poste des enseignants;
  • un plus grand engagement de la part des parents et de la communauté;
  • des possibilités d'apprentissage sur le terrain pour les élèves;
  • des améliorations à la Stratégie universelle pour l'alimentation scolaire, qui fournit des repas sains aux élèves des écoles de Maskawacîs.

Amélioration de la connectivité dans les écoles de la Colombie-Britannique

Au cours des 2 dernières années, le budget de 2016 a fourni plus de 1,4 million de dollars pour aider toutes les écoles des Premières Nations de la Colombie-Britannique à acheter, à livrer et à installer de nouveaux ordinateurs et tablettes. Parallèlement, le Comité directeur de l'éducation des Premières Nations et l'Association des écoles des Premières Nations ont mis en œuvre la première phase d'une initiative de 2 ans visant à améliorer la connectivité des écoles des Premières Nations dans la province. Au cours de la première année, des améliorations ont été apportées à 39 endroits et des plans ont été élaborés pour que des améliorations soient apportées à 73 autres sites avant décembre 2018. Grâce à ces investissements, les écoles des Premières Nations de la province sont en mesure d'offrir à leurs élèves des possibilités d'apprentissage adaptées au 21e siècle.

Nouveaux programmes linguistiques et culturels en Alberta

Dans le Budget de 2016, on a doublé le financement disponible pour la langue et la culture; le montant est passé d'environ 7 millions de dollars à 14 millions de dollars pour les Premières Nations de l'Alberta. Ce financement accru a permis d'appuyer des initiatives comme les applications en langue crie, les camps culturels, l'élaboration d'un programme d'enseignement de langues et un symposium d'apprentissage dans la nature en novembre 2018.

Accroître le soutien à l'éducation spécialisée en Saskatchewan

Le Budget de 2016 a permis aux organismes d'éducation des Premières Nations de la Saskatchewan d'améliorer les services de soutien aux élèves, notamment par l'embauche d'un plus grand nombre de psychologues, d'orthophonistes, d'ergothérapeutes, de physiothérapeutes et de spécialistes du comportement. Par conséquent, les évaluateurs de chaque école travaillent avec des élèves désignés et aident le personnel scolaire à élaborer des plans d'enseignement individualisés. D'autres activités comprennent l'accroissement des possibilités de perfectionnement professionnel pour le personnel scolaire, la création de salles sensorielles, le renforcement des programmes comportementaux avec les aînés et des activités traditionnelles, l'augmentation du nombre d'adjoints et d'enseignants en ressources d'apprentissage et l'installation d'équipement de terrain de jeu accessible.

L'autonomisation des jeunes au Manitoba

Le Budget de 2016 a permis au Manitoba Keewatinowi Okimakanak d'investir 107 000 $ dans une tournée de la route de glace pour l'autonomisation des jeunes, réalisée par Live Different. Depuis janvier 2017, la tournée s'est rendue dans 16 écoles situées dans des communautés des Premières Nations du Nord, atteignant ainsi environ 6 000 élèves. De plus, Anishnabe Mikiniack Kinamakamik a organisé le Great Leadership Exchange : une rencontre entre Aînés et jeunes autochtones visant le transfert de connaissances autochtones, à Turtle Lodge. Ce transfert de connaissances a permis aux jeunes de se fixer des objectifs futurs dans une perspective traditionnelle et de redécouvrir les forces et l'identité des modes de vie traditionnels.

Nouveau matériel et meilleure connectivité en Ontario

Les investissements prévus dans le Budget de 2016 ont permis l'achat de nouveau matériel scolaire ainsi que le remplacement ou la mise à jour de l'équipement et de la technologie destinés aux élèves des Premières Nations de l'Ontario, y compris les ressources documentaires, le matériel d'éducation physique et scientifique, la connectivité à Internet, ainsi que le matériel et les logiciels informatiques. Un montant de 7,4 millions de dollars a également été investi dans des services d'orientation et de counseling afin d'améliorer les services de soutien offerts aux élèves des Premières Nations.

Investissements dans la langue et la culture au Québec

Les investissements prévus dans le Budget de 2016 dans la langue et la culture des Premières Nations du Québec ont donné lieu à des programmes et à des activités communautaires qui font la promotion des connaissances culturelles et de la transmission de la langue, des compétences axées sur la nature et de l'établissement de liens dans la communauté. Les investissements ont également aidé le Mohawk Curriculum Centre à mettre au point des outils et des ressources qui améliorent l'enseignement de la langue et de la culture mohawks, à intégrer la technologie dans la transmission de récits et de connaissances et à appuyer l'apprentissage expérientiel à tous les niveaux scolaires. Parmi les autres améliorations, mentionnons l'avancement de la normalisation de la langue innue, la création d'un nouveau Conseil régional d'éducation des adultes et la mise sur pied d'un nouveau centre de formation et de perfectionnement de la main-d'œuvre.

Renforcer les langues et les cultures des Premières Nations de l'Atlantique

Le Budget de 2016 a permis ce qui suit :

Les Premières Nations du Nouveau-Brunswick, dans le cadre des First Nation Education Initiatives Inc., ont élaboré et modifié des programmes d'études et ont acheté du matériel didactique en lien avec les langues et la culture.

En Nouvelle-Écosse, la Première Nation de Millbrook va améliorer l'accès à des dictionnaires, à des sites Web et à des applications de langue micmaque, fournir un soutien en vue d'augmenter le nombre de visites d'Aînés dans les écoles et financer des artistes micmacs pour qu'ils enseignent aux élèves comment créer des peintures murales dans les écoles provinciales.

La Première Nation Abegweit de l'Île-du-Prince-Édouard va améliorer la préservation et la promotion de la langue par les élèves, les parents et le personnel enseignant.

À Terre-Neuve-et-Labrador, Mamu Tshishkutamashutau va octroyer des fonds aux Aînés pour qu'ils aident le coordonnateur du programme innu à élaborer et à organiser le programme Innu Aimun offert aux élèves de la maternelle à la 9e année dans les écoles administrées par les bandes. Afin d'appuyer le développement des aptitudes auditives et linguistiques, la langue innue a également été intégrée à l'environnement scolaire, notamment dans la salle de classe, durant les pauses, avant et après l'école, ainsi que dans les activités parascolaires. De plus, le matériel didactique a été mis à jour; notamment, un dictionnaire innu a été enrichi.

Liens connexes

Date de modification :