Le système scolaire des Premières Nations au Manitoba célèbre les réussites de sa première année d’activités

L’école de la Nation crie de Fox Lake était un des établissements ayant bénéficié de rénovations grâce au nouveau système

Le système scolaire des Premières Nations du Manitoba, a connu « de très grandes réussites » durant sa première année, selon Nora Murdock, directrice des services d'éducation pour le nouveau système scolaire conçu par les Premières Nations.

Premier du genre au Canada, le système scolaire des Premières Nations du Manitoba administre et gère des programmes et des services d'éducation de niveaux primaire et secondaire pour près de 1 700 élèves. Les élèves proviennent de 10 Premières Nations participantes qui géraient auparavant leurs propres écoles indépendantes.

Le nouveau système scolaire appuie les écoles des Premières Nations, améliorant ainsi la qualité et la pertinence de l'éducation, les normes de réussite académiques et les résultats scolaires des élèves, y compris les taux de maintien en milieu scolaire, d'achèvement des études et d'obtention d'un diplôme.

La création du système scolaire des Premières Nations du Manitoba est le fruit d'un effort de collaboration entre les Premières Nations participantes, le Centre de ressources éducatives des Premières Nations du Manitoba et Services aux Autochtones Canada et a donné lieu à l'élaboration d'un accord de gouvernance en matière d’éducation conclu en décembre 2016.

Un des éléments clés de l'accord est la capacité du système scolaire d'augmenter les salaires offerts à ses enseignants actuels et à venir. Madame Murdock dit que la bonification des salaires « nous aide à attirer et à maintenir en poste des enseignants qualifiés. Un problème commun pour plusieurs de nos écoles administrées par des bandes des Premières Nations était qu'elles n'avaient pas les moyens de payer les enseignants à un taux comparable ».

De plus, des fournitures et des ressources supplémentaires pour le curriculum sont fournies aux enseignants et aux élèves, et le contenu des bibliothèques scolaires a été enrichi.

« Nous avons été en mesure d'acheter des fournitures pour les programmes linguistiques et culturels des Premières Nations, et nous avons même été en mesure d'embaucher des enseignants de langues des Premières Nations », ajoute Nora Murdock.

Elle mentionne que les langues des Premières Nations sont encore beaucoup utilisées dans les communautés et que le système scolaire vise à bâtir sur ces acquis « pour que la langue et la culture soient des fondements du système scolaire».

Un des défis auxquels le système scolaire des Premières Nations du Manitoba a été confronté lorsqu'il a été mis en place en 2017 était que les bâtiments scolaires nécessitaient plus de travaux de réparation que prévu pour répondre aux normes de santé et de sécurité. Les rénovations subséquentes des infrastructures ont non seulement permis d'améliorer les établissements, mais aussi de remonter le moral des élèves et du personnel.

Le système scolaire va assurer le suivi des progrès académiques et des taux d'obtention d'un diplôme chez les élèves en se fondant sur l'année scolaire de 2017 à 2018, mais Nora Murdock indique que les améliorations sont déjà évidentes. Elle attire l'attention sur un programme de placement en résidence privée que le système scolaire gère pour les élèves qui quittent leurs communautés pour aller à l'école secondaire dans des centres urbains.

« Avant la prise en charge par le système scolaire des Premières Nations du Manitoba, le taux de décrochage scolaire était très élevé, explique Nora Murdock. Bon nombre d'élèves retournaient à la maison, mais maintenant, grâce à un meilleur appui et à une augmentation des taux d'allocation à tous les niveaux, notre taux de maintien en milieu scolaire est bien meilleur. Les jeunes restent à l'école plus longtemps. »

Les 10 Premières Nations participantes sont :

D'autres écoles des Premières Nations pourraient se joindre au système scolaire des Premières Nations du Manitoba (non-disponible en francais) si elles le veulent.

Date de modification :