L'hépatite C chez les premières nations vivant dans les réserves

Version PDF (570 ko, 1 page)

L'hépatite C est une maladie du foie causée par le virus de l'hépatite C (VHC). Ce virus se propage par contact avec du sang. Avec le temps, et sans traitement, le VHC peut endommager le foie et causer le cancer du foie. Le VHC est guérissable.

Le VHC est-il courant?

En 2016, le taux chez les Premières Nations vivant dans les réserves nouvellement diagnostiqués comme étant atteints du VHC était trois fois plus élevé que celui de la population canadienne (données de l'Agence de la santé publique du Canada et de Services aux Autochtones Canada, 2016).

Des médicaments et des traitements sont disponibles à n'importe quelle étape de la maladie et peuvent être obtenus par les Premières Nations admissibles dans le cadre des services de santé non assurés, peu importe leur lieu de résidence.

Quels sont les risques?

Réduire le risque

Prévention : Sachez comment vous protéger et protéger les autres.

Test de dépistage : parler à votre fournisseur de services de santé au sujet d'un test confidentiel de dépistage du VHC et d'autres infections transmises sexuellement ou par le sang.

Traitement : demander des services de traitement, de soins et de soutien adaptés à la culture. Les traitements et soins précoces aident les personnes à vivre en santé plus longtemps.

Des personnes peuvent être infectées par le VHC sans le savoir. Elles peuvent ne pas sembler ou se sentir malades, mais quand même transmettre le virus à d'autres.

Initiatives des Premières Nations

Liens connexes

Date de modification :