Journée mondiale de la santé mentale : Vidéo

Journée mondiale de la santé mentale

Transcription

L'honorable Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones : Kwe, Tansi, Ullukkut, Bonjour, greetings!

Joignez-vous à nous en cette Semaine de sensibilisation aux maladies mentales afin de célébrer, protéger et promouvoir la santé mentale. C'est un moment important pour sensibiliser les gens, mettre fin à la stigmatisation et la discrimination liée à la maladie mentale et à ceux recherchant des supports en santé mentale. Les populations autochtones subissent les répercussions intergénérationnelles de l'héritage colonial du Canada, et de l'abus, du racisme systémique, de la discrimination, des déplacements, du déni de la culture et de la langue, des inégalités en matière de santé, de bien-être et des facteurs socioéconomiques ont augmenté les défis en matière de santé mentale pour les individus, mais aussi pour les communautés dans leur ensemble.

La maladie mentale nous affecte tous. Les défis auxquels sont confrontés notre famille, nos amis, nos collègues et nous directement. Nous devons promouvoir une meilleure compréhension de la détresse émotionnelle et psychologique de ces liens avec l'abus subi pendant l'enfance et de la manière dont nous pouvons orienter ceux qui souffrent vers les services de santé mentale optimaux.

C'est le moment de réfléchir au mieux-être mental, à la gentillesse et l'importance de donner et de pouvoir recevoir du soutien dans les moments de difficulté et de joie. Ensemble, nous pouvons créer un monde où chacun se sent en sécurité en partageant ses sentiments et peut avoir accès aux soins et au soutien dont il a besoin, un monde qui comprend que le bien-être est un état d'esprit, de corps et d'âme.

L'honorable Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones : La santé et le bien-être mental est une priorité de la population autochtone, et ce, depuis longtemps. C'est une priorité partagée par le gouvernement du Canada.

Les leaders et les communautés autochtones nous ont dit que la santé et le bien-être mental est une question d'équilibre, d'espoir, d'appartenance, de sens du devoir. C'est une question de culture, de langue et d'équité. Il s'agit d'assurer la santé et la sécurité des enfants, des jeunes, des Aînés, des familles et des communautés.

Il s'agit également de faire face aux traumatismes importants causés par les pensionnats autochtones, les externats fédéraux, les meurtres et les disparitions de femmes et de filles autochtones, ainsi que les politiques de la Loi sur les Indiens et de bien d'autres héritages de la colonisation. Il s'agit de dénoncer le racisme, la discrimination et la violence auxquels les peuples autochtones sont confrontés au quotidien. Il s'agit de reconnaître les conséquences dévastatrices que ces actes odieux, combinés au traumatisme intergénérationnel, peuvent avoir sur les peuples autochtones, et de s'engager à briser ce schéma.

Le gouvernement du Canada s'engage donc à soutenir les innovations et les solutions dirigées par les Autochtones pour améliorer la vie et le bien être des Premières Nations, des Inuit et des Métis.

L'honorable Daniel Vandal, ministre des Affaires du Nord : La santé mentale affecte chacun d'entre nous, et c'est pourquoi nous avons besoin d'en parler. Avoir une histoire honnête, une discussion honnête et partager nos histoires avec compassion et ouverture sont des façons par lesquelles nous pouvons aider les gens à s'ouvrir et obtenir l'aide dont ils ont besoin. Mais trop souvent, la peur d'être stigmatisé oblige les gens à souffrir en silence. La Semaine de sensibilisation aux maladies mentales est une occasion de changer ça.

La pandémie de COVID-19 cause du stress, du désespoir et de la peur pour les familles partout à travers le Canada, y compris celles dans les communautés autochtones. Personne ne devrait se sentir désespéré faute de pouvoir obtenir l'appui nécessaire.

Le mode de vie traditionnel des peuples autochtones est une source de leur résilience. Les liens avec la famille, les Aînés, la culture, les traditions, l'histoire et la communauté renforcent les membres des Premières Nations, les Inuit et les Métis.

Nous devons saisir chaque occasion de reconnaître nos forces et nos réussites et de sensibiliser les gens à la maladie mentale et au mieux-être mental. Et faire savoir aux personnes en difficulté qu'ils peuvent obtenir de l'aide.

Vous avez besoin de parler à quelqu'un? La Ligne d'écoute d'espoir pour le mieux-être offre un soutien immédiat en cas de crise à tous les peuples autochtones du Canada. Appelez maintenant au 1-855-242-3310 ou rendez-vous à la page espoirpourlemieuxetre.ca pour communiquer avec un conseiller en ligne.

Merci, Thank you, Meegwetch, Qujannamiik, Marsi, Mahsi Cho.

Date de modification :